« Ce n’était pas seulement faire de la musique. C’était aussi se balader ensemble. »

05 Mallard Hauger

Les anciens présidents du groupe folklorique Le Diairi, messieurs Hauger et Mallard, parlent dans cette interview des « troisièmes mi-temps », des écoles de danses allemandes, de l’inutilité des hôtels quand on est en visite chez des amis et du fait de nouer de nouveaux contacts avec des groupes d’autres pays.

Neben französischen Weinkellern, besichtigten Le Diairi und der HSL auch die Wasserfälle des Doubs.

Neben französischen Weinkellern besichtigten Le Diairi und der HSL auch die Wasserfälle des Doubs.

« Moi je me rappelle évidemment de rencontres tous les ans, presque, quand j’étais président, presque tous les ans, avec des concerts en commun, avec des repas en commun… Donc ça, c’est des traditions. Mais ce que je me rappelle surtout, c’est ce qu’on appelle les « troisièmes mi-temps ». Quand on était en Allemagne, il y avait souvent des bals… Alors bon, je ne sais pas ce que vous mettez, vous, dans votre tête de jeunes de maintenant derrière les bals… Mais en Allemagne, c’est très correct, avec de la musique très classique, des pas de danse qui sont toujours les mêmes, que vous ne savez certainement pas d’ailleurs danser, puisque maintenant c’est plus tout à fait la même chose. »

Vous pouvez regarder l’intégralité de l’entretien avec Etienne Mallard et Daniel Hauger avec sous titres ou sans sous-titres.

Kategorie: Echanges culturels

Ereignis: Rencontres régulières entre Le Diairi et l’HSL

Video

Video

Laisser un commentaire