« Pour les Allemands, une belle voix française exerce toujours un certain magnétisme. « 

1962 HSL 1. Orchester

« C’est ainsi qu’un jumelage prend tout son sens : il ne suffit pas de s’incliner officiellement l’un devant l’autre lors d’une occasion donnée, il faut aussi que les personnes de différents cercles, couches sociales, métiers et aux différents penchants se rapprochent, que les liens humains et que la compréhension se créent entre les nations, pour mener à terme à une Europe faite de nations amies. »

Le Diairi bei einer ihrer Darbietungen in der Eglosheimer SKV-Halle

Le Diairi lors d’une représentation à la Eglosheimer SKV-Halle

Ainsi le journal de Ludwigsburg évoquait-il en 1962 le concert des deux associations de musique « Le Diairi » de Montbéliard et l’Harmonika-Spielring de Ludwigsburg, et leur sixième rencontre. Cependant, ce n’était pas seulement le concert chaleureux qui avait poussé le maire Kohmer à dire que cet effort d’entente encouragé par les politiques ne pouvait perdurer que si les individus des deux nations ressentaient personnellement le besoin de se rencontrer en amis. Juillard aussi, président du « Diairi », se prononca pour la création d’une Europe unie.

_____

Document vers le contenu :
Liebe Freunde aus Montbéliard : Die Volkstumsgruppe « Le Diairi » aus der Patenstadt beim Harmonika-Spielring. – Ludwigsburger Kreiszeitung, 1962. – Provenance : Deutsch- Französisches Institut, Pressearchiv.

Kategorie: Echanges culturels

Ereignis: Rencontres régulières entre Le Diairi et l’HSL

Video

Laisser un commentaire