Échanges scolaires

Depuis 1974, l’échange entre les élèves de Ludwigsburg et de Montbéliard est un élément clé du jumelage. S’il continue à exister aujourd’hui, c’est avant tout grâce à l’engagement des enseignants. Dans les années 90, l’accent était mis sur les échanges entre écoles primaires et sur les « classes internationales de découverte technologique ».

claude-stricken

« En classe, ils mangeaient, ils tricotaient… »

Elfi et Jean-Jacques Claude se souviennent des cours en Allemagne et de la manière dont cela se passait à Ludwigsburg : « Moi, je vais vous parler de la physique, de l’enseignement de la physique. Assez rapidement, mon collègue, le professeur...Mehr erfahren... mehr erfahren
Claude-4

« Ailleurs, c’est différent. »

Jean-Jacques Claude explique les objectifs des échanges en période scolaire : « On a toujours eu le souci de montrer aux élèves le quotidien scolaire, par exemple comment se déroulent les cours, des cours de ¾ d’heure au lieu de 55...Mehr erfahren... mehr erfahren
lets-dance

« Ensuite une longue pause arriva »

Il a fallu 16 ans après le premier échange entre le Lycée Cuvier et le Mörike Gymnasium pour qu’un deuxième puisse succéder. Un compte-rendu rédigé en 1978 explique que réaliser l’échange en période de vacances aurait eut un caractère plus...Mehr erfahren... mehr erfahren
Fiche-Moerike

Toutes les couches sociales sont représentées

En juillet 1958, le Mörike-Gymnasium déposa une demande pour participer à des échanges scolaires en lien avec les écoles partenaires. Le directeur mentionna que dans son école, toutes les couches sociales étaient représentées, que l’échange devait concerner les classes de...Mehr erfahren... mehr erfahren
knauss-zukunft

« Regardez vers l’avenir! »

Erich Knauss sur le début des échanges scolaires : « En 1959 enfin, l’échange a eu lieu, mais avec très peu de monde, même pas 12 élèves. Les élèves sont partis trois semaines, la majorité du temps pendant les vacances. Il...Mehr erfahren... mehr erfahren
model

Un bilan majoritairement positif

Dans un article des Nouvelles de Stuttgart sur la mise en oeuvre du programme, on lit que : « Le programme spécialisé a été depuis adopté par presque tous les collèges et lycées de Ludwigsburg. » Le directeur Heinz Schierle du Mörike-Gymnasium, à...Mehr erfahren... mehr erfahren
Revitalisierung

Les professeurs aussi n’ont jamais fini d’apprendre

En 1980, les deux professeurs Jean Firges et Hartmut Melenk, de la Pädagogische Hochschule de Ludwigsburg, testèrent un nouveau concept d’échange scolaire sur les enseignants. Les élèves découvraient jusque là leur famille d’accueil, l’école et leur environnement proche. Désormais, ils...Mehr erfahren... mehr erfahren
Bildschirmfoto 2015-01-07 um 16.45.35

Un grand engagement est indispensable !

En 1981, dans le cadre d’un échange scolaire des professeurs du Mörike-Gymnasium, fut mis en place le programme développé par les professeurs Firges et Melenk de la Pädagogische Hochschule de Ludwigsburg. Dans son compte rendu, monsieur König, le professeur qui...Mehr erfahren... mehr erfahren
knauss-technologie

« Faire quelque chose ensemble »

La classe internationale de découverte technologique était un projet des villes jumelées de Ludwigsburg et Montbéliard, qui a été organisé pendant 7 ou 8 ans. Monsieur Knauss évoque dans l’interview cette classe internationale de découverte technologique ; il explique pourquoi...Mehr erfahren... mehr erfahren