La « génération silencieuse »

Kiesel

Brigitte Kiesel en interview :

« Je ne suis jamais allée avec des groupes qui se sont fait remarquer. Et je ne me suis pas dissociée, afin de ne pas me faire remarquer. On nous a surnommés la « génération silencieuse ». Mon père disait: « Vous pouvez tout faire, vous investir à l’église, dans le sport, dans le secteur culturel, mais jamais en politique. La première chose qu’il n’a pas tolérée a été que je devienne déléguée de classe. Ils étaient tout simplement aigris, parce que leur jeunesse avait été brisée. »

Vous pouvez regarder l’intégralité de l’entretien avec Brigitte Kiesel avec sous titres ou sans sous-titres.

Kategorie: Bilan et perspectives futures

Ereignis: Rétrospective et perspective

Video

Video

Laisser un commentaire