« Le côté exotique des débuts de la relation franco-allemande n’est plus là. »

wulf-5

Eckhard Wulf constate que le charme de la nouveauté des jumelages a disparu :

« Je suis absolument convaincu que les jumelages, après la Seconde Guerre mondiale, ont eu le très grand mérite d’avoir contribué à développer la mentalité des peuples grâce à des relations personnelles, aux familles d’accueil, où les contacts ne durent pas, comme pendant les vacances, juste une semaine, mais au contraire des années, au sein de la ville partenaire. C’est incroyable et c’est inestimable. Je crois que c’était une contribution essentielle pour l’entente européenne. Mais le côté exotique des débuts de la relation franco-allemande et avec Montbéliard n’est plus là. »

Vous pouvez regarder l’intégralité de l’entretien avec Eckhard Wulf avec sous titres ou sans sous-titres.

Kategorie: Bilan et perspectives futures

Ereignis: Rétrospective et perspective

Video

Video

Laisser un commentaire