L’étonnement allemand face aux écoles maternelles françaises

reflexion

Du 15 au 17 novembre 1973, trois jours de réunion de travail eurent lieu à Montbéliard avec la délégation de Ludwigsburg composée de conseillers municipaux et d’employés administratifs, d’une entreprise pour la transformation des métaux et d’un groupe scolaire (composé d’une école maternelle et d’une école primaire). Les Allemands furent bien étonnés du fait qu’en France, l’on commence déjà en maternelle à apprendre à lire et à écrire.

_____

Document vers le contenu : Le jumelage Montbéliard – Ludwigsburg entame sa deuxième phase, celle de la réflexion. – L’Est Républicain, 1973. – Provenance : Archives municipales Montbéliard

Kategorie: Coopération entre administrations

Ereignis: Réorganisation du jumelage

Video

Laisser un commentaire