D’un mariage entre deux familles nobles au jumelage

Mömpelgard

Lorsque le comte Eberhard accepta avec indulgence les fiançailles de son jeune fils Eberhard IV, encore mineur, avec Henriette, fille héritière des comtes de Montbéliard, elle aussi mineure, ce fut le début d’une nouvelle dynastie souveraine : l’alliance de la maison des comtes du Wurtemberg avec le riche comté en région francophone. Elle permit non seulement un échange culturel intensif au-delà des frontières du pays, mais servit également à de multiples reprises « de réserve dynastique », où la lignée montbéliardaise assurait le maintien de la dynastie.

Montbéliard était le plus grand territoire que les Wurtembourgeois purent obtenir par mariage. Durant 400 ans, jusqu’à ce que les troupes de la Révolution française mettent en fuite le duc Frédéric Eugen en 1793, une bonne entente régnait entre les sujets français et la cour de Stuttgart.

_____

La vie du château de Montbéliard au 18ème siècle et le texte tiré du document : Von einer Standesheirat zur Städtepartnerschaft: 600 Jahre deutsch-französische Geschichte wird in einem neuen Buch präsentiert. – Article de journal, Ludwigsburger Kreiszeitung, S.4, 28. April 1999. – Provenienz: Deutsch-Französisches Institut, Pressearchiv.

Kategorie: 1407 - 1793 : Montbéliard appartient au duché de Wurtemberg

Ereignis: Lorsque Montbéliard appartenait encore au Wurtemberg

Video

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>