L’entretien avec Claudia Rième sans sous-titres

Gruppenbild Rième

Claudia Rième a suivi une formation hoteliere, car elle souhaitait voyager à travers le monde. Après quelques actions en Amérique et en Suisse, elle commenca une formation pour correspondante en langues étrangères avec comme spécialité l’économie. Après cela elle exerça de nouveau dans l’hotellerie, cette fois-ci en Angleterre. Elle retourna ensuite en France où elle occupa le poste de directrice des exportations dans l’usine d’horlogerie l’EPEE, à Sainte Suzanne, aux environs de Montbéliard.

Après que l’entreprise dut déposer le bilan en 1996, le hasard l’a conduit à l’administration de la ville de Montbéliard. Ils cherchaient là-bas quelqu’un pour s’occuper à mi-temps de l’orchestre symphonique, et en même temps, pour l’autre mi-temps, un poste pour s’occuper du jumelage se libérait. C’est ainsi que Mme Rième put s’occuper de l’orchestre et du partenariat avec Ludwigsburg durant 15 ans. Puisqu’en France il fallait réussir un concours pour être fonctionnaire, elle le passa à l’age de 50 ans. Par chance, ses expériences et ses connaissances prélables furent prises en compte, car sans cela elle n’aurait, d’après elle, sans doute jamais eu le concours.

Au Château des ducs de Wurtemberg, le 29 juin 2014, Claudia Rième s’entretenu avec Chae-Yeong Eom, Teresa Wildmann (tout deux au Goethe-Gymnasium, à gauche de l’image), Théda Reiniche et Simon Vernier (Collège Guynemer).

Kategorie: Entretiens sans sous-titres

Video

Video

Laisser un commentaire