André Boillat : « Le football rassemble »

boillat-urkunde

André Boillat était l’un des organisateurs des rencontres entre les équipes de foot de Ludwigsburg et de Montbéliard qui eurent lieu deux fois par an, des années 50 jusqu’aux années 80. Il a été pendant longtemps directeur à la maison des jeunes du FC Sochaux-Montbéliard, et pouvait sans problème, en tant que suisse-allemand, s’entendre avec ses partenaires de Ludwigsburg.

boillat-hoheneck

André Boillat (à droite avec la cravate) en compagnie d’une équipe junior française en 1972 à Ludwigsburg-Hoheneck.

Dans une interview de 2010, alors âgé de 87 ans, il se rappelle du premier match de foot à Ludwigsburg: « L’accueil des Allemands était chaleureux. Certains parents se faisaient du souci, mais les jeunes y allaient pour jouer au foot et rencontrer des amis. Les pères de quelques enfants avaient été faits prisonniers par les Allemands. Mais de ça, on n’en parla pas, même si tout n’était pas oublié. »

Boillat regretta que les échanges entre équipes de foot se soit lentement un peu essoufflé au millieu des années 80. La reprise de l’échange par le FB Bart lui rendit l’espoir. En 2010, il put donner le coup d’envoi lors d’un match amical entre les équipes juniors allemandes et françaises.

_____

Document vers le contenu :

Le football qui rassemble. – L’Est Républicain, 06.05.2010. – Provenance : Archives municipales Montbéliard

Rencontre de football Hoheneck – FCSM juniors à Ludwigsburg en 1972 (M. Boillat). – Foto, 1972. – Provenance : Archives Montbéliard

Kategorie: Échanges sportifs

Ereignis: L’échange entre les équipes de foot comme élément permanent du jumelage

Video

Laisser un commentaire