Bilan et perspectives futures

La plupart des témoins interrogés dans le cadre du projet ont tiré à la fin de l’entretien un bilan rétrospectif de leur activité au sein du jumelage. Certains se sont aussi exprimés sur les perspectives futures des jumelages franco-allemands. Quelques interlocuteurs français ont également présenté leur point de vue sur le jumelage et plus généralement sur l’Allemagne.

Mallard-Hauger

« Oui, ça en valait la peine. »

Etienne Mallard tire un bilan très positif de son engagement pour l’amitié entre l’Harmonikaspielring et le Diairi. Daniel Hauger attire l’attention sur un problème que rencontrent les deux associations, qui n’a aucun lien avec la relation franco-allemande : « Notre problème,...Mehr erfahren... mehr erfahren
Rieme-und-Saulnier-klein

« Il faut des amitiés. »

Claudia Rième et Thierry Saulnier attirent l’attention sur le fait que sans relations personnelles et sans sympathie entre les membres, un jumelage ne pourrait pas fonctionner : « Tous les échanges qui se font, c’est vraiment grâce à l’amitié des responsables. Soit...Mehr erfahren... mehr erfahren
Voisin-2

« Comment faire évoluer les jumelages ? »

Jean-Claude Voisin n’a lui non plus pas de réponse évidente à cette question que l’on se pose aussi à l’ONU ou dans les conseils municipaux et régionaux, mais il demeure convaincu : « Si l’on ne partage pas les bons et...Mehr erfahren... mehr erfahren
Kiesel

La « génération silencieuse »

Brigitte Kiesel en interview : « Je ne suis jamais allée avec des groupes qui se sont fait remarquer. Et je ne me suis pas dissociée, afin de ne pas me faire remarquer. On nous a surnommés la « génération silencieuse »....Mehr erfahren... mehr erfahren